Qui Veut S’offrir Une Replique Montre À Un Million?

Qui Veut S’offrir Une Replique Montre À Un Million?

À Paris, la célèbre boutique horlogère replique montre Chronopassion propose une pièce signée de l’horloger de luxe H. Moser & Cie., affichée à 1 million d’euros.

Coup de poker contre la morosité horlogère ? La démesure serait-elle le propre du luxe ? La question peut surprendre. Et pourtant, elle peut se poser en certains endroits, notamment… à Paris ! Pour la seconde fois, la manufacture H. Moser & Cie. et l’enseigne parisienne replique Chronopassion s’allient pour proposer une pièce unique… à un million d’euros !

Au départ, une première pièce unique avait été présentée en 2015 lors du salon Baselworld, le rendez-vous mondial annuel de l’horlogerie. Une « talking piece », comme les spécialistes les appellent, une pièce dont on parle… Une de ces créations plus destinées à assurer un écho médiatique à la marque qu’à être véritablement vendues. Ce tourbillon manufacture entièrement squeletté, doté d’un second fuseau horaire et d’une boîte saphir, était proposé avec le premier bracelet imprimé en 3D de l’histoire de l’horlogerie. Résultat : cette Venturer Tourbillon Dual Time Sapphire Skeleton, une pièce résolument non conventionnelle, était proposée au prix astronomique de un million d’euros.

Un mystérieux client conception et realisation

Il aura tout de même fallu quelques mois à Chronopassion pour trouver le bon client pour une telle pièce. Ou, plus précisément, que le bon client se présente rue Saint-Honoré : « On ne peut jamais prédire ce type de vente », explique Laurent Picciotto, président fondateur de Chronopassion. « En l’espèce, il s’agissait de quelqu’un que nous n’avions jamais vu. Certainement un collectionneur averti, de ceux que l’on croise entre Dubai, Los Angeles et Londres. Ce type de client providentiel pour une pièce à un million n’est pas rare dans notre univers, mais reste l’exception. » Qui peut ainsi s’offrir une suisse replique montre à un tel prix ? Mystère… De quoi donner des ailes pour une seconde édition ? Sans nul doute. La première H. Moser & Cie. « Saphir » vendue, une seconde pièce unique du même type est arrivée depuis à Paris. Prix de cette nouvelle folie douce ? À nouveau 1 million d’euros ! La base du mouvement est la même, mais celui-ci se pare désormais d’une teinte bleue.

Entre audace et coup de poker

coup de poker

Lorsque toute l’industrie horlogère freine et que la faux montre première préoccupation du secteur semble être devenue de réduire les stocks, une telle pièce pourrait surprendre. De surcroît à Paris, où le climat sécuritaire pèse lourdement sur le tourisme, et donc les ventes. Le secteur du luxe n’est pas épargné. En juillet, période haute du tourisme, la France affichait un recul de 4 % de son tourisme, de plus de 10 % à Paris. Et la rentrée n’a pas fait des étincelles. En attendant Noël ?

Pourtant, le luxe résiste. « Nous avons clairement un trafic moins important que les autres années, confirme Laurent Picciotto. Mais les chiffres se maintiennent grâce à des ventes unitaires importantes, comme cette H. Moser & Cie. Évidemment, nous prenons des risques à réaliser des pièces de cette envergure. Mais on ne peut définitivement pas être rationnel sur ce type de produit. » Luxe et raison, à un million d’euros la replique rolex montres, ne sont effectivement pas près de s’accommoder. Tant mieux ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu