Il y a quelques mois, une entreprise franco-chinoise, entre Lille et Hong Kong, se lançait dans l’aventure des montres connectées avec un produit financé avec succès sur la plateforme participative IndieGoGo : la Névo. Pour rappel, il s’agit d’une montre à aiguilles (mouvement suisse, à quartz) compatible iOS et Android, capable de capter l’activité du porteur et de l’informer sommairement sur ses notifications. Quelque 400 « financiers » de la campagne IndieGoGo, sur un total de plus de 3 000, ont déjà reçu leur tocante, qui sortira en juin prochain au prix de 349 €. NevoWatch et sa Névo nous ont rendu visite à la rédaction. Au programme, la possibilité de tester la fameuse tocante, mais aussi quelques informations supplémentaires concernant les prochaines nouveautés de la marque, dont la Névo Solar, officialisée en décembre dernier.

nevo-watch-box.jpg

Le modèle Solar, développé en partenariat avec les Français de SunPartner Technologies, vous permettra (si vous étiez passés à côté de l’annonce) de faire fi d’un changement de pile. En effet, si la Névo embarque une petite pile bouton pour le mouvement et une pile bouton classique pour la partie connectée, la Névo Solar se contente pour sa part d’une pile bouton rechargeable, alimentée par le revêtement solaire de SunPartner. Présentant une transparence de 65-70 % qui oblige NevoWatch à l’apposer sur le cadran plutôt que directement sur le verre du boîtier pour une lisibilité optimale, celui-ci peut recharger la pile pour une semaine d’utilisation (connectivité comprise) après quelques dizaines de minutes d’exposition seulement. Ajoutez à cela sa capacité à absorber aussi bien une lumière artificielle d’intérieur que la lumière naturelle de l’extérieur (avec un rapport d’efficacité de 1 pour 100 tout de même), et vous obtenez une montre énergiquement autonome.

nevo-watch-port.jpg

Il y a fort à parier que lorsque SunPartner Technologies proposera sa nouvelle génération de panneaux transparents miniatures avec un taux de transparence de près de 100 % pour un rendement énergétique équivalent — vraisemblablement dès 2016 —, NevoWatch l’intégrera alors directement dans le verre au-dessus du cadran.

Concernant la sortie de ce modèle solaire, NevoWatch pointe toujours septembre 2015 dans son agenda. Le prix de la Névo Solar, dans l’idéal de la marque, sera lui aussi de 350 €.

Pour conserver ce positionnement tarifaire, le constructeur pourrait opter pour des finitions un tout petit peu moins haut de gamme, à savoir un verre minéral pour couvrir le cadran et un mouvement japonais à quartz (contre un verre saphir et un mouvement suisse pour la Névo). Pas de pertes terribles, donc. Toutefois la réflexion n’est pas encore arrêtée et NevoWatch pourrait conserver l’équipement actuellement de la Névo sur la Solar ; son prix se rapprocherait alors plus de 400 ou 450 €. Une chose est sûre : l’avenir de la Névo s’oriente vers une intégration systématique de la technologie solaire, au moins sur la partition haut de gamme de la marque, et ce, dès la prochaine version de la montre en 2016. Il n’y aura donc pas de segmentation à long terme entre Névo et Névo Solar.

nevo-watch-withings-activite.jpg

En revanche, NevoWatch réattaquera dès juillet 2015 le marché des montres connectées avec un modèle moins cher. Baptisé Névo Life, il reprendra tous les points de la première Névo, mais il intégrera un verre minéral et un mouvement japonais (comme envisagé pour la Solar), pour un prix de 250 €. Un tarif plus élevé que celui pratiqué, par exemple, par Withings sur son Activité Pop, mais NevoWatch souhaite justement ne pas aller sur le terrain du capteur d’activité à forme de replique suisse montre entrée de gamme et veut s’imposer « comme une marque de montre à part entière« . Avec un positionnement tarifaire idoine, donc. La marque possède toutefois un autre atout dans sa manche pour draguer indirectement un très large public : Wiko.

wiko watch MWC

Partenaire du constructeur de smartphone depuis plusieurs mois, NevoWatch a conçu pour lui la Wiko Watch (entraperçue au Mobile World Congress 2015), une version totalement épurée et en plastique de sla Névo. Sa commercialisation interviendra en septembre prochain au tarif agressif de 100 €. La marque mobile pourrait d’ailleurs adjoindre à la montre des fonctions et interactions liées à ses smartphones.

Enfin, nous avons pu obtenir quelques informations concernant les futures avancées de NevoWatch sur ses montres. Ainsi, la firme travaille sur des variations formelles plus marquées pour femme ou homme. Elle devrait aussi intégrer dans ses prochains modèles de nouveaux types de capteurs, notamment UV. Enfin, elle souhaiterait proposer autant que possible des interactions fondées sur le mouvement avec d’autres objets connectés, de manière contextuelle — par exemple contrôler une ampoule, le défilement d’une page web ou d’un livre électronique sur une tablette…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *