Qui serait prêt à porter au poignet une replique montre à l’effigie d’un dictateur, ou lui ayant appartenu ?

Être dictateur n’est sans doute pas un métier, mais c’est bel et bien un art de vivre. Au-delà de leur amour démesuré du pouvoir, les dictateurs fascinent souvent par leurs (mauvais) goûts de luxe. Des goûts qui font parfois le bonheur des collectionneurs. En effet, au sein des régimes dictatoriaux, les montres ne sont pas que des cadeaux officiels ou officieux. Symbole de puissance pour certains, assouvissement d’une passion pour d’autres ou expression pure et simple d’un narcissisme exacerbé, les garde-temps se mettent parfois aux couleurs des dictateurs.

Ô mon beau miroir

Conséquence : il existe certaines montres homme luxe pas cher que les horlogers n’auraient jamais dû faire, ou regrettent quelques années plus tard… En même temps, comment refuser de les réaliser ? Parmi elles figurent en bonne place ces pièces dont les cadrans sont carrément à l’effigie des dictateurs. On pense notamment à une Eterna en or et acier avec un mouvement à quartz et un cadran à l’effigie de l’ancien chef d’État irakien Saddam Hussein, un modèle jadis distribué à ses collaborateurs. Bien évidemment, hors de question pour lui de posséder le même modèle que ses sbires. Lors de ses apparitions publiques, Saddam Hussein arborait fièrement sa Rolex Day-Date entièrement sertie et dont l’ensemble boîtier-bracelet-cadran avait été conçu en faisant fondre un lingot d’or…

replique bell and ross

En 2009, pour fêter les 40 ans de son règne, le colonel Kadhafi commandait pour sa part à Chopard une dizaine de montres au cadran frappé de son effigie. L’un de ces garde-temps, un chronographe en or blanc serti de diamants et d’émeraudes, a refait surface le 25 octobre dernier, lors d’une vente aux enchères de la maison de vente Antiquorum. Mais le vent a tourné : aucun collectionneur ou acheteur n’a eu l’audace de débourser les 30 000-60 000 euros estimés pour s’offrir cet objet.

Nazarbaïev, le despote kazakh

Obtenir 97,7 % des suffrages validés, forcément, cela force le respect… Noursoultan Nazarbaïev a été réélu à la quasi-unanimité à la présidence du Kazakhstan le 26 avril dernier, lors d’un scrutin marqué par une forte participation (95 %). À 74 ans, il a promis au peuple kazakh de garantir la stabilité sociale et la prospérité économique d’un pays dont la fortune est fondée sur le pétrole. Depuis son indépendance, le Kazakhstan a réussi à s’assurer de forts revenus sur ce programme. Et pour s’en féliciter, Nazarbaïev n’hésite pas à piocher dans sa fortune personnelle de plus d’un milliard d’euros afin de s’offrir des montres de grandes manufactures. On pense notamment à sa Blancpain Villeret et à sa Breguet Classique Grande Complication, dotée d’un quantième perpétuel et d’une répétition minutes.

Style cubain

montre tres cherFidel Castro n’a quant à lui jamais caché sa collection de montres de luxe. Certaines figurent d’ailleurs sur des clichés aujourd’hui entrés dans l’histoire… Bourgeois révolutionnaire, il a fidèlement porté sur son poignet gauche à la fois une Rolex Day-Date et une Submariner. On ne sait pas vraiment pourquoi il a affiché pendant plusieurs décennies deux montres – patinées prématurément par la fumée des cigares – en même temps au même poignet. Il n’existe aucune réalité historique gravée dans le marbre. La première raison serait qu’en prenant le pouvoir, les révolutionnaires se seraient allègrement servis sur place au sein de la succursale locale de la marque à la couronne. Des prises de guerre et les souvenirs d’une victoire historique… L’autre hypothèse qui circule relève tout simplement de la provocation : arborer au poignet deux montre style rolex de luxe suisses tout en prêchant la révolution. Comme dans cette célèbre photo lors d’une discussion aux côtés de Nikita Khrouchtchev, Rolex au bras et long cigare en main.

Mais la dernière hypothèse est, historiquement et politiquement, la plus distrayante : cela lui aurait permis de montrer que, malgré son alignement sur Moscou, il était constamment à l’heure de La Havane et à celle de Moscou. Ce qui correspond sans doute à son intention puisqu’on le verra, quelques années plus tard, sur d’autres photos, porter au poignet des montres signées Rolex, une GMT Master 6542 et une GMT Master 1675, qui lui auront ainsi permis, en ne portant plus qu’une seule montre, d’être simultanément à l’heure de Cuba et de Moscou.

Mais où est passée la montre de Hitler ?

Voilà en tout cas une montre resurgie de nulle part en janvier 2011 qui a bien failli être mise en vente, mais qui ne le sera jamais : celle d’Adolf Hitler. C’est lors d’une banale fouille que des douaniers polonais ont fait cette découverte surprenante : un garde-temps spécialement fabriqué pour le 47e anniversaire d’Adolf Hitler. Cette montre de poche en or jaune massif, gravée de l’insigne nazi et accompagnée d’une médaille commémorative, a probablement été conçue en plusieurs exemplaires, destinés au Führer et aux plus fidèles membres du premier cercle nazi. Il ne fait aucun doute qu’un tel objet fabriqué par Junghans en l’honneur du leader nazi aurait fait sensation en vente aux enchères. Confisquée, vu qu’il est interdit d’exporter de Pologne tout objet antérieur à 1945 sans autorisation, cette qualite replique montre a été remise au musée de l’Histoire polonaise de Varsovie afin de tenter de retracer son parcours au cours des dernières décennies.

2 thoughts on “Kadhafi, Castro, Hitler… Des Dictateurs Et Des Replique Montres

  1. C’est absolument très intéressant et instructif lire merci pour le partage ici, ces raisons sont absolument bon et utile sur les montres-bracelets de tennis.Merci encore .. keep it up ..

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *