En Quoi Une Montre réplique Cartier Est Exceptionnelle ?

Montre Cartier élégantissime à la Monica Bellucci
Montre Cartier élégantissime à la Monica Bellucci

Connaissez-vous une marque horlogère qui mette vraiment les femmes en valeur ? Sans conteste, la fabrique de montre Cartier assure ! Avez-vous remarqué à quel point leurs créations destinées à la gente féminine sont minutieusement ornées ? Cela m’a fait penser que les ingénieurs enquêtaient sur les souhaits des femmes avant de commencer à concevoir un modèle. Et c’est bien ce qui se fait. Mais un autre ingrédient semble s’ajouter à l’œuvre de création : de l’audace. Et c’est bien calculé parce que les femmes adorent qu’on les surprenne !

La montre réplique Cartier se démarque par le reflet d’une imagination débordante de ses créateurs. Il n’y a qu’à voir les modèles Tank ou Ballon Bleu pour s’en rendre compte. Prenons simplement l’exemple du modèle Captive. Un pur joyau, n’est-ce pas ? Avec son cadran semi-pavé couvert d’or rose, de saphirs et de diamants, cette montre qui n’est plus commercialisée a rejoint ses paires, devenues alors de vrais bijoux de collection. Et même, cette montre de soirée est étanche à 30 mètres. On ne risque pas de l’abimer même si on pique un peu une tête durant le délire.

Fausse Montre Cartier Captive
Fausse Montre Cartier Captive

Le boitier de la montre Cartier Captive est serti de diamants. La couleur prune de son bracelet est tout simplement un clin d’œil à la sensualité de toutes les femmes. La rondeur du cadran, la clarté de l’affichage, la brillance de l’ensemble, tout est captivant, envoûtant même. Vous diriez que mon monologue est celui d’une captive ? Effectivement. Il est normal de désirer un tel bijou. Il n’y a qu’à voir ce garde-temps pour être convaincu que la maison horlogère conçoit des modèles qui sortent des sentiers battus, qui nous attirent par leurs formes énigmatiques et qui sont à l’image des femmes : éblouissantes. Ce n’est pas sans raison si beaucoup de stars collectionnent les modèles sans compter le prix. Quand on aime, on ne compte pas…

Laisser un commentaire

Fermer le menu