10 Replique Montres Mythiques Pour Hommes

Parmi les millions de montres disponibles sur le marché, il y en a quelques unes qui ont été hissées au rang d’icônes. Gros plan sur 10 montres mythiques pour hommes, une sélection de choix qui pourrait aussi s’imposer comme le thème d’une collection idéale.

Le Monaco Replique

tag heuer replique montres
tag heuer replique montres

Lancé en 1969, le chronographe Monaco a fait l’effet d’un pavé dans la marre. Son grand boîtier carré rompait alors totalement avec les codes esthétiques de l’horlogerie traditionnelle et au niveau mécanique, il était animé du premier calibre chronographe automatique à microrotor. Si dès son lancement, il a séduit les pilotes, le plus célèbre d’entre eux, Steve McQueen, le porta la même année tout au long du tournage du film Le Mans. Depuis ce moment précis, le Monaco devint une pièce mythique qui a traversé les décennies sans prendre une ride au fil de différentes rééditions dont celle-ci, fidèle au modèle original avec sa troitteuse rouge et sa couronne de remontoir située à 9 heures.

– Chronographe Monaco, boîte en acier, 39 mm x 39 mm, mouvement automatique, bracelet en cuir perforé. 4 995 €. TAG Heuer.

La Tank de Cartier Replique

Créée pendant la Première Guerre Mondiale, la Tank est le fruit de l’imagination de Louis Cartier qui s’est inspiré de la forme d’un tank vu de haut, pour son dessin. Avec ses attaches intégrées au boîtier, mi rectangle, mi carré, elle est unique en son genre. Les brancards ressemblent aux chenilles d’un tank, le boîtier à son habitacle… Son prototype a d’ailleurs été offert au Général John Pershing, commandant du corps expéditionnaire américain en Europe. Elle fut adoptée ensuite aussi bien par les princes de l’Inde que par les stars de cinéma et traverse depuis le temps de façon immuable au fil de nombreuses déclinaisons.

– Tank Louis Cartier, boîte en or jaune, 34 mm x 25, 5 mm, mouvement à quartz, bracelet en alligatopr. 9 500 €. Cartier.

La Moonwtach Replique

Présenté pour la première fois en 1957, le chronographe Speedmaster Omega célèbre cette année ses 60 ans. Six décennies au cours desquelles il a vécu de nombreuses aventures dont une historique qui lui a donné cette incroyable célébrité. Nous sommes en 1969 et devant le monde entier, Neil Armstrong fait ses premiers pas sur la Lune avec au poignet la Speedmaster qui sera ensuite rebaptisée Moonwatch. Elle ne quittera plus les collections Omega. Best seller maison, elle dispose d’un ambassadeur de choix, George Clooney, qui en parle comme : « un objet culte qu’il faut absolument avoir ».

– Moonwatch Chronogarphe Professionnal, boîte en acier, 42 mm de diamètre, mouvement à remontage manuel, bracelet en acier. 4 400 €. Omega.

La classique Replique

C’est en 1980 que Carlo Crocco crée la marque Hublot. Il veut créé un style nouveau et s’inspire du monde marin. C’est ainsi qu’il est le premier à utiliser du caoutchouc pour ses bracelets. Un effet de style qui deviendra sa signature, toutes les montres Hublot sont dorénavant montées sur des bracelets en caouchouc ! Relancée dans les années 2000, rachetée en 2008 par le groupe LVMH, Hublot reste fidèle à cette philosophie et conserve dans sa collection le grand classique masion baptisé aujourd’hui Classic Fusion.

– Classic Fusion Racing Grey, boîte en titane, 45 mm de diamètre, mouvement automatique, bracelet en alligator doublé de caoutchouc. 7 600 €.  Hublot.

Le Daytona Replique

rolex daytona
rolex daytona

Seul et unique chronographe de l’offre Rolex, il fait figure de référence absolue depuis plus de cinquante ans puisqu’il a été créé en 1963. Dédié alors aux pilotes automobiles, il est immédiatement identifiable pas ses trois compteurs blancs posés sur un cadran noir. Dès lors, de nombreuses variations viendront compléter la collection dont la plus célèbre avec un cadran blanc et trois compteurs noirs, baptisée Paul Newman car portée par l’acteur. Tout d’abord à remontage manuel, puis automatique avec un mouvement de base Zenith jusqu’en 2000 et Rolex ensuite, le Daytrona est disponible à présent dans différentes versions dont deux des plus récentes et très réussies en acier avec une lunette en céramique noire et en or gris avec un cadran bleu.

– Chronographe Daytona, boîte en or gris, 40 mm de diamètre, mouvement automatique, bracelet en or gris. 34 300 €. Rolex.

L’Arceau Replique

Première montre Hermès produite en 1978 à grande échelle par la filliale horlogère de la maison, La Montre Hermès, l’Arceau rend hommage aux origines équestres de l’entreprise. Dessinée par Henri d’Origny, ronde, ses attaches ne sont pas sans rappeller la forme d’un étrier. Elle ne quittera plus la collection et subira différentes modifications, taille maxi, ajout d’un chronographe… mais la forme caractéristique et légendaire de ses attaches ne changeront jamais.

– Arceau, boîte en or rose, 40 mm de diamètre, mouvement automatique, bracelet en alligator. 13 500 €. Hermès.

La Calatrava Replique

Créée en 1932, la Calatrava est à la fois l’emblème de la manufacture Patek Philippe et un symbôle incontesté d’élégance. Ronde, classique, sobre, son unique fonction est de donner l’heure avec précision. Son dessin est influencé par les principes minimalistes du Bauhaus selon lesquels la forme d’un objet est dictée par sa fonction… Parmi les modèles phares, ceux dont la lunette est décorée du motif Clou de Paris inspiré du décor « en pointe de diamants » existant depuis le Moyen-Age et très apprécié par les ébénistes de Louis XIII.

– Calatrava référence 5120G-001, boîte en or gris, 35 mm de diamètre, mouvement automatique, bracelet en alligator. 42 700 €. Patek Philippe.

La Royal Oak Replique

C’est la Royal Oak, dessinée par Gérald Genta pour Audemars Piguet en 1972, qui créa le concept horloger de sport-chic. En d’autres termes, une montre de luxe, en acier mais vendue à prix d’or, animée d’un calibre manufactaure et new age. Son design moderne et sa robustesse lui permettant d’être aussi à l’aise sur un terrain de sport que dans un bureau. Dès l’ors, plus besoin de changer de montre, elle devient de toutes les situations. Quant à son nom… Il est tiré de celui des cuirassés de la Royal Navy, eux-mêmes nommés ainsi en référence au chêne qui abrita et sauva le futur roi Charles II en 1651. Nombreuses sont les verions de la Royal Oak, mais la plus célèbre et recherchée d’entre elles rest le modèle simple, automatique, en acier avec un cadran bleu. Une véritable icône…

– Royal Oak, boîte en acier, 39 mm de diamètre, mouvement automatique, bracelet en acier. 22 400 €. Audemars Piguet.

La Navitimer Replique

breitling navitimer replica
breitling navitimer replica

Présentée pour la première fois en 1952, la Navitimer est reconnaissable par sa règle à calcul circulaire disposée sur le pourtour du cadran et permettant aux pilotes d’effectuer en vol tous les calculs de vols nécessaires. Un véritable outil professionnel qui s’est imposé au fil du temps comme l’ambassadeur du style Breitling. La nouvelle Navitimer du moment ? Une série limitée à 1884 exemplaires comme l’année de création de la maison Breitling à laquelle on a ajouté un quantième à guichet et un double guichet jour et mois.

– Chronographe Navitimer 1884, boîte en acier, 46 mm de diamètre, mouvement automatique, bracelet en acier. 7 850 €. Breitling. Série limitée à 1884 exemplaires.

La Reverso Replique

L’idée de la Reverso est venue de ces officiers britanniques basés en Inde qui passaient le plus clair de leur temps à jouer au polo… Et à casser leurs montres. La violence de ce sport imposait un garde-temps robuste. C’est Jaeger-LeCoultre qui a eu la meilleure idée, celle de proposer un modèle dont le boîtier pouvait se retourner sur lui-même afin de ne prendre aucun ristque. En fait, la Reverso est la première montre de l’histoire dédiée à un sport précis. Elle a été créée en 1931 et encore aujourd’hui, de nombreux joueurs de polo la porte… Et pas seulement.

Laisser un commentaire

Fermer le menu